Le Roy de Carbay       Ag00381_.gif (6600 octets)   une histoire véridique !!!

Au XIII ème siècle, les seigneurs de Pouancé et Châteaubriant se battent souvent pour les terres de la Primaudière ( à quelques kilomètres au sud de Carbay ). Fatigués de leurs querelles, ils vont voir à Angers le Comte Charles Ier d'Anjou.

Celui-ci accepte de venir à La Primaudière pour les départager. En se rendant là-bas, il s'arrêta à Carbay. Il remarqua la grande pauvreté des habitants. Le curé lui parla de cette misère. 

A cette époque notre village comptait 17 feux (un feu désignait une maison). Il fallait donner chaque année au comté d'Anjou :

- 12 hommes pour la garde du château

- 100 boisseaux d'avoine

- 12 poules...

dessin de Mélanie

 (étang où plongeait le Roy)

Après avoir réglé le problème de la Primaudière, le Comte s'occupa de la pauvreté de Carbay. En échange de l'annulation de ces impôts, Charles Ier demanda aux habitants de Carbay d'organiser une grande fête chaque lundi de Pâques et d'y élire un roi. Ce "Roy" était choisi uniquement pour ce jour marquant la fin du Carême. Le roi de l'année précédente, après une grande messe, réunissait tous les hommes célibataires du village . Un nouveau Roy était élu. Les deux rois se rendaient à un étang pour s'échanger leur couronne. Cette couronne était fabriquée avec de l'écorce de saule, et des oreilles de lièvres. Le nouveau roi devait plonger dans l'étang tout nu avec un linge autour de la taille. L'eau était fraîche en avril. Le curé devait ensuite lui offrir sa maison, des prières et 15 livres de beurre pour fricasser les oeufs. Chaque ménage lui donnait 2 oeufs et les nouveaux mariés 4 deniers (ancienne monnaie). Si quelqu'un faisait du mal au Roy, on le jetait dans l'eau. A la fin de la fête, on brûlait un mannequin du roi. 

 Cela dura 5 siècles. Mais en 1690, un curé de Carbay interdit cette fête trop libertine à son goût.

C'est dommage que cette fête n'existe plus. Même s'il en reste encore des traces : rue du Roy, sentier du Roy...On pourrait peut-être la refaire mais il faudra trouver des courageux pour sauter dans l'eau en avril !!

rédigé par les GS-CP-CM 

d'après les recherches de Mr André Neau, maire de Carbay

On le remercie beaucoup !!

 

ÉCRIVEZ-NOUS !!!

dites-nous ce que vous pensez de cette histoire et de l'idée de recréer cette fête